FICP : le rôle de la Banque de France

Dernière mise à jour : 16 juil. 2021

Dans le cadre de sa mission de service à l’économie, et en grande partie aux ménages, la Banque de France rend des services concrets aux populations fragiles. La Banque de France désigne dans ce cadre des milliers d’établissements bancaires chaque année pour le droit au compte, c’est-à-dire l’obligation pour cet organisme d’ouvrir un compte de dépôt à toute personne, même si elle est interdite bancaire et inscrite au fichier des incidents de crédit aux particuliers (FICP), au fichier central des chèques (FCC) ou en plan de surendettement. Un autre service rendu par la Banque de France est le traitement de centaines de milliers de dossiers de surendettement chaque année et la gestion des fichiers précités.


Mais peut-on réellement parler d’un service rendu ? Sont inscrites au FICP les personnes en retard dans le remboursement de leurs crédits, et celles ayant déposé un dossier de surendettement. Une personne peut ainsi se retrouver fichée à la Banque de France du jour au lendemain pour une durée qui varie entre 5 et 7 ans, et dans l’incapacité de souscrire à un nouveau crédit, pour n’avoir pas réglé deux mensualités seulement.


Dans ce cas, la personne recevra un courrier de la part de son créancier annonçant sa prochaine inscription au FICP de la Banque de France. Elle aura alors 30 jours pour contester une irrégularité éventuelle ou rembourser l’intégralité de son crédit en une seule fois à son ou ses créanciers (conséquence directe de la déchéance du terme qui survient en cas de non-paiement de plusieurs mensualités). A défaut, elle sera inscrite au FICP sous 4 jours. Or pour être défiché, peu de solutions existent et la Banque de France n’a pas pour mission de les communiquer. Pour en savoir plus sur les solutions existantes, rendez-vous sur le blog de www.solutions-concilys.com et lisez l’article intitulé L’accès au crédit pour les personnes fiché(e)s Banque de France (https://www.solutions-concilys.com/banque-de-france).

18 vues0 commentaire