Encours FICP : qu'est-ce qui change avec le portage solidaire ?

Mis à jour : 26 juin 2019

Après l’ouverture du partenariat avec le réseau Huis@ction, véritable plongeon dans le grand bain national pour la jeune équipe nordiste, Valentin Verruti revient sur les perspectives que le portage solidaire laisse entrevoir aux huissiers de justice.


Les huissiers sont au cœur des démarches de Concilys, pourquoi ?


Les huissiers sont les professionnels que nous connaissons le mieux sur ce marché. Certains d’entre nous ont déjà travaillé avec eux par le passé, L’un de nos cadres a même été clerc dans une grande étude nationale !


Nous savions qu’il existait une demande assez forte en réponses innovantes aux enjeux actuels de la profession et nous avons approfondi les aspects de notre solution qui leur sont bénéfiques, tout au long de la création et de l’implantation de Concilys dans le Nord.


En quoi le portage est-il intéressant pour ces professionnels ?


Le portage temporaire de risque financier consiste à suspendre le recouvrement engagé contre une personne en difficultés en devenant son créancier en lieu et place des créanciers insatisfaits.


L’huissier qui propose un dossier au portage bénéficie donc, lorsqu’il existe une faisabilité, bien sûr, d’un solde de tout compte. Une partie de sa rémunération est calculée sur le montant encaissé et un dossier sort de son encours, ce qui signifie moins de gestion et moins de coûts de gestion.


Est-ce vraiment révolutionnaire ? et en quoi ?


A la base, le portage est surtout révolutionnaire pour les débiteurs FICP qui se voient défichés et refinancés en quelques semaines alors qu’ils auraient stagné des années au recouvrement avant ça.


Notre capacité à nous prononcer et à solder rapidement nous permet d’aider du monde et, là, on touche à un point que les huissiers nous ont eux-mêmes désignés comme crucial : un volume important de soldes de tout compte permet d’encaisser plus rapidement de la rémunération, de libérer du personnel et de l’affecter sur des dossiers moins solvables, ou encore de satisfaire aux objectifs mensuels imposés par les créanciers bancaires.


Nous nous sommes rendus compte que les retombées positives du portage pour les huissiers étaient telles que nous avons décidé d’en faire une solution à part entière, spécifiquement étudiée pour eux.


Comment le portage peut-il soudain devenir une solution spécifique aux huissiers ?


Nous avons d’abord interrogé les huissiers. Tout simplement. Leur solder beaucoup de dossiers est évidemment un bon point mais si la redirection des débiteurs vers nos services et le suivi des dossiers sont administrativement lourds, alors ils perdent le bénéfice de notre action. Idem, si les soldes ne sont pas versés à temps ou que les débiteurs en profitent pour créer un flou et ne plus payer leur échéancier, ça peut devenir stressant et inutile.


Nous avons donc voulu créer la solution la plus simple qui soit. Les huissiers n’ont qu’à donner le document Concilys à leurs débiteurs puis à suivre le cheminement du dossier sur la synthèse mise à jour en temps réelle : le débiteur a t-il bien pris rendez-vous ? quand ? quelle est la réponse de principe ? le dossier a t-il bien été envoyé ? quel est le montant proposé ? quelle date pour le solde ? L’huissier n’a alors plus qu’à valider ou invalider les propositions de solde en inscrivant “oui” ou “non” dans la case prévue à cette effet.


La liquidation des encours FICP est donc le gros point fort du portage ?


Oui. Avec l’outil de suivi que nous avons mis en place et un taux de transformation raisonnable (généralement 15 à 20 %), c’est là que le portage Concilys devient véritablement “révolutionnaire” pour les huissiers.


Avant, vous aviez une situation où il n’y avait aucune solution pour cette partie du portefeuille. C’était de l’encours stagnant qui ne produisait pas de résultat. Il coûtait cher en gestion et en temps de gestion. Il privait les dossiers plus techniques du temps précieux des gestionnaires.


Maintenant, il suffit de faire suivre un document PDF par mail et de valider les soldes de tout compte lors de sa pause café.


Il y a un côté solution miracle à cette solution non ?


Ces solutions n’ont rien de miraculeuses. Elles suivent une évolution encore non-achevée mais en cours et qui modifie en profondeur notre culture de la prise de risque. Personne ne fait les gros yeux lorsqu'on voit des sociétés de rachat reprendre en lots des créances pour les recouvrer. Alors pourquoi être choqué à ce qu’un débiteur fasse reprendre sa dette pour proposer une solution à son créancier en attendant un refinancement ?


C’est un peu cliché mais, sur ce marché comme en tant d’autres choses, les mentalités doivent évoluer.


Mais peut-on dire que les huissiers sont associés au caractère solidaire de la solution ? Pour eux, le portage ne se résume t-il pas à une simple "bonne opération" financière ?


Nous sommes exigeants. Hors de question de faire de l'abattage chez nous. Lorsqu’un huissier travaille avec nous, il ne fait que faire progresser le refinancement pour ceux qui en ont vraiment besoin. Pour ceux qui nécessitent une autre forme d’apurement de leur passif, l’huissier a plus de temps à leur consacrer. Il peut équilibrer la balance entre la déontologie et le chiffre et c’est cela qui constitue notre véritable satisfaction : ce n’est pas tant la volonté que l’on utilise nos solutions que la volonté de changer les choses grâce à nos solutions. Et ce marché en a bien besoin.

31 vues
Contact

Bureaux de Lille 

Pôle administratif :

Village by CA

225, rue des Templiers

59000 Lille

Pôle opérationnel :

66, boulevard de la Liberté

59800 Lille

03 74 09 66 00

info@solutions-concilys.com

Service commercial

03 74 09 66 02

Recrutement

Cliquez ici pour déposer votre candidature

  • Black Facebook Icon
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Noir LinkedIn Icône

© 2019 par CONCILYS.