top of page

Concilys finance les FICP (encore et toujours)

Après quelques ajustements, Concilys annonce enfin la sortie d'un nouveau produit de financement pour personnes FICP / FCC / plan Banque de France.


Ce financement sera un financement-relai qui permettra de lever un fichage ou de sortir d'un plan pour pouvoir souscrire un crédit classique et se refinancer.


Qui peut se déficher et pourquoi ?


Le nouveau produit mis en avant va concerner très majoritairement (sans suspens) les propriétaires, crise oblige, mais la conservation des accompagnements locataires reste d'actualité. Ils seront cependant plus restrictifs avec des barrières renforcées à l'entrée, notamment sur le contrat de travail et l'ancienneté.


Cependant, si vous êtes propriétaires, sachez que la nouvelle solution va donner sa chance à davantage de profils, notamment à ceux qui justifient d'un retour à l'emploi en cours dans un secteur d'activité qui progresse. Ainsi, des intérimaires, CDD et CDI en période d'essai pourront désormais être éligibles.


Se déficher, c'est bien. Mais l'objectif est toujours le même : lever le fichage pour permettre à ceux dont c'est la dernière barrière à franchir, de pouvoir remprunter à la banque et laisser derrière eux définitivement leurs difficultés passées.


Pour les professionnels (car, oui, ce financement sera disponible pour les professionnels), il permettra aussi à une entreprise de rester dans ses locaux et de sortir d'un plan de sauvegarde ou d'un redressement judiciaire.


Il est possible de financer un plan de surendettement


Même avec le système d'appel à la solidarité financière (qui a fait la renommée de Concilys), le rachat/financement de plans de surendettement restait tâche complexe.


Avec le contexte de crise, un effort a été fait sur ce point et il sera désormais possible de refinancer son plan de surendettement par le biais du montage proposé, ce qui équivaudra à un réétalement sur 15 à 20 ans en fonction du crédit consenti par la banque en fin d'intervention.


Financement pour FICP jusqu'à 250 000 €


C'est le "gros" point important de ce nouveau financement : il pourra monter jusqu'à 250 000 €, c'est à dire qu'il pourra littéralement absorber un prêt immobilier tombé en déchéance du terme ainsi que plusieurs crédits à la consommation pour lesquels un recouvrement est en cours.


Éviter les saisies et payer le créancier / commissaire de justice


L'objectif poursuivi ne change pas : trouver un accord rapide et profitable à tous (créancier comme débiteur). Annonce a déjà été faite que les commissaires de justice (ex-huissiers) seront de la partie pour faire connaître la solution si celle-ci peut répondre à la problématique d'endettement.


Afin de ne pas engorger les services de reporting, deux études par Cour d'appel travailleront main dans la main avec Concilys pour tenter de trouver la clé aux problèmes d'impayé.


Un objectif long-terme est fixé : éviter la saisie et préserver le droit au logement.



Kommentare


bottom of page