L'origine du métier d'huissier, toujours là pour vous faire payer votre dette

Les premiers huissiers remontent à l’antiquité. En effet, dans le cadre imposé de la Pax Romana les décisions des juges étaient appliquées par des Officiales, les huissiers de nos jours. Après la chute de cet empire et les évolutions qu’elle a connues, la profession a perduré.


Aujourd’hui, le métier d’Huissier est une profession assermentée. Il est appelé lors de situation contentieuse, parfois traduite par un surendettement ou bien une situation de fichage à la Banque de France. La différence entre les huissiers d’avant et ceux d’aujourd’hui, réside dans les missions confiées. En effet, dans le temps, les huissiers avaient déjà le droit de venir saisir les biens des personnes n’étant pas en capacité de pouvoir recouvrer leurs crédits. Il était même possible d'emprisonner les débiteurs impécunieux, sous décision du juge.


De nos jours, l’huissier est toujours en capacité de pouvoir saisir des biens. Mais la procédure est plus longue, plus encadrée et institutionnelle. Il a néanmoins la faculté, aujourd’hui, de diversifier ses activités en faisant des constats ou bien en organisant des ventes aux enchères. Malgré le fait que la profession ait traversé les âges, la mauvaise image qui lui colle à la peau la suit toujours. Même si l’huissier a, aujourd’hui un rôle d’accompagnateur pour les débiteurs en situation de surendettement ou de fichage, les personnes ayant des difficultés à rembourser leurs crédits restent anxieuses à l’idée d’avoir affaire à cette profession, et à certaines pratiques relativement controversées.

10 vues0 commentaire